Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Bilan des « Cinq Grands Championnats Européens »

Angleterre, Italie, Allemagne, France, Espagne ….. Malgré tous les résultats (dont vous connaissez certainement la teneur ^^) je vais plus m’afficher aujourd’hui dans une perspective d’analyse plutôt que « d’afficher » uniquement les résultats.

1- Angleterre: Mu champion …… de la régularité.

Bilan des

 

Giggs, le capitaine des Reds Devils, élu meilleur joueur de la Premier League par ses pairs… à 36 ans !

On s’attendait à un troisième sacre consécutif, après leur magnifique doublé titre-Champion’s League de la saison passées. Ils ont été à la hauteur du challenge. Malgré un Liverpool héroique, qui se battit tant que mal à tenter de leur grapiller des points, l’équipe coachée par Sir Alex Ferguson n’a jamais semblée douter de sa propre force. Pas si étonnant. Un mélange savoureux s’opère entre joueurs de la plus grande expérience (Scholes, Van der Saar, Giggs, Neville, ….) et plus jeunes ( Nani, Anderson, Rooney, Rafael, …). Quid de l’avenir de leur entraîneur ? Je vois bien « Sir Alex » pousuivre sur sa lancée (il tient depuis plus de 20 ans après tout ^^) durant encore une ou deux années. Après, je pense que la lassitude, accumulée à une santé qui commence à se fragiliser ( le bonhomme va tout de même sur ses 69 ans !!) vont le conduire à arrêter son (extraordinaire, il faut le dire) carrière de manager. Le fait d’avoir perdu face au Barça en finale de la Ligue des Champions sera t-il un facteur négatif ou positif pour son choix de continuer ou non ? La question se pose ……

Derrière le triple champion en titre, Liverpool n’a jamais semblé aussi près d’un sacre national depuis bien des années. Avec un jeu alléchant et une attaque en verve (la meilleure de PremierLeague, avec 77 buts, soit 7 de plus que MU, Arsenal et Chelsea), des Kuyt, Torres et Gerrard à un niveau parfois énorme , leur seul tort aura été d’avoir été moins régulier que les Reds Devils, qui ont gagné la majorité de leurs matchs par un but d’écart …… Alors qu’ils les ont battus sur leurs deux confrontations directes, dont une déculloté mémorable à Old Trafford, l’antre des coéquipiers de Vidic (4-1) et une victoire étriquée à Anfiel (2-1).Chelsea a tatônné différents systèmes, par l’intermédiaire d’un Luis Felipe Scolari visiblement pas assez « nerveux » et manquant de « gnac » pour diriger une équipe avec tant d’egos et de personnalités fortes. Ses systèmes furent souvent critiqués. L’arrivée tardive, mais néanmoins temporaire, d’Hiddink lui a permit de remporter la Cup. Du côté d’Arsenal, qui se classe 4ème (cela devient une habitude …..), Wenger fut régulièrement critiqué: sa politique (miser sur des jeunes, ci-dessous) convainc de moins en moins des actionnaires qui demandent des résultats rapidement, l’équipe n’yant plus rien gagné depuis 2005 ….Le potentiel est pourtant énorme; si le groupe reste le même, et vu le début de saison incroyable qu’il a réalisé avec celui-ci (premier pdt de nombreuses journées avant de flancher) et un parcours d’invincibilité qui dura près d’une vingtaine de journées du milieur à la fin du championnat, l’une des deux prochaines années pourrait être la sienne . Il est tout de même parvenu à se hisser jusqu’en demi-finales de la Ligue des Champions …. Je plaide pour l’Alsacien et attend de voir … 

 sitv_latino%20sports_arsenal56 dans Bilan 

2- Barcelone: un pari réussi.

              L’effectif sort de deux saisons blanches: inadmissible pour un club aussi prestigieux.  Grand chambardement donc. Changement d’entraîneur pour commencer; exit Rijkaard, qui a pourtant gagné le Championnat en 2005, 2006 et la Ligue des Champions cette même année. L’entraîneur, Pep Guardiola, joueur emblématique du Barça de Cruyff 15 ans plus tôt, jusqu’alors en charge de l’équipe B du Barça. Un pari pour le moins risqué., surtout que ce dernier décide de virer les egos les plus forts du groupe (qui ont pourtant fait sa réussite quelques années auparavant): ainsi, Deco, Ronnie et Eto’o sont priés de se trouver un autre club. Les deux premiers obtempèrent sans grande discussion: le premier va à Chelsea, le second au Milan AC. Quant au troisième, il insiste en arguant qu’il est capable de se racheter une conduite et guider le Barça vers les sommets. I se défonce à chaque entraînement et aux matchs de pré-saison. « Pep » est convaincu. Bien lui en prend, car sans Eto’o, le Barça n’aurait sans doute pas fait le triplé ….. Il décide également de recruter au FC Séville Dani Alvés, l’explosif latéral droit brésilien, qui détient un apport offensif intéressant. Il prend Seydou Keita au même club, l’ex-milieu défensif de Lens. Il s’entoure enfin de Piqué,défenseur central de retour de prêt de Manchester, Cacéres, prit à Villareal et enfin Hleb, débauché d’Arsenal.

Messi-Manchester-United-Barcelona-Champions-L_2311579

Messi, plus petit joueur catalan, 1m69, place une tête magnifique hors de portée du portier mancunien Van der Saar, près de 2 mètres, impuissant sur le coup …. Mu est assomé, 2-0 … il ne s’en relèvera plus.

Avec cet effectif pléthorique, le Barça conquit les sommets. Un jeu léché, séduisant, basé sur la prise de risques et le redoublement de passes., cumulé à une patience extême devant le but de l’équipe adverse, et une possession de balle frôlant les 60%. Une maîtrise totale en somme …. La confirmation de Messi, les révélations Piqué, Busquets, l’explosion d’Iniesta et la réussite d’Henry feront le bonheur des socios.

.
 

Navigation


bodybulding |
Musique-en-folie ! |
velopassion11 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GESTION INFORMATIQUE DRESSA...
| les 13 ans DH de l'OM 2008/09
| RANCH DU CHAILLER