Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



Un week-end décisif

                                                            Bonjour à tous !

               Aujourd’hui s’est déroulée une journée décisive: que ce soit pour le championnat de France,  où Marseille et Bordeaux ont pris leurs distances vis à vis de Lyon, mais aussi en Angleterre, où Manchester et Liverpool luttent pour la première place; en Espagne, le Barça rencontrait le Real Madrid pour une rencontre au sommet. En Italie, moins de suspense, l’Inter semblant déjà voué au titre. Quant à l’Allemagne, ce sera chaud jusqu’au bout: les cinq équipes de tête se tiennent en cinq points ! Résumé de ce week-end totalement toof.

 I- L’OM se relâche, Bordeaux accélère.

 

  Un week-end décisif dans Ligue 1 sertic_vssochaux_reu

     

       Sertic (à gauche sur la photo, félicité par Gourcuff et Chamakh), titularisé pour la deuxième fois de sa carrière en Ligue 1, a permit au club de Laurent Blanc d’ouvrir le score, d’une magnifique frappe enroulée du gauche, qui termina sa course au ras du poteau d’un Gavanon impuissant. Il fut très vite rejoint au rang des buteurs Bordelais de la soirée par Gourcuff, qui lança une action de sa propre moitié de terrain. Après une course de plus de 50 mètres, il marqua de la tête sur une offrande de Matthieu Chalmé, l’ex-lillois venant d’accomplir sa deuxième passe décisive après celle offerte à son jeune coéquipier.  Dans une rencontre plaisante et enjouée, les deux clubs se livrèrent à un rude combat. Les Sochaliens, pourtant proches de la relégation, jouent avec deux attaquants axiaux, ce qui leur permet quelques occasions, notamment une action similaire au deuxième but girondin, qui fut conclue par Melvut Erding, jeune espoir du club, dont le ballon échoua sur la transversale d’un Valverde (remplaçant de Ulrich Ramé, blessé) hors du coup (42ème). La seconde période alterna entre gestion bordelaise et vélléités sochaliennes. Le match se conclut par une belle tête piquée de Marouane Chamakh, sur un centre non moins élégant de Trémoulinas après une belle série de passements de jambes (90è+4). Score final, 3-0.

Du côté des protagonnistes, on relèvera le retour au plus au niveau de Gourcuff, aui, qprès une baisse de régime, revient fort (un doublé contre son club formateur, Rennes, un but contre le FCSM) mais également une grosse activité de Fernando, qui se fait remarquer tant par son apport défensif que offensif. Reste un trop grand déchet dans ses passes. Sertic semble être un apport intéressant à moyen, voire long terme. Il a un profil similaire à Trémoulinas et Mounier: un pied gauche très intéressant, un gabarit plutôt faible mais compensé par une technique assez élevé et une activité virevoltante.Enfin, comment oublier Chalmé, qui arpenta son couloir, infatigable, sachant alterner moments forts et plus relâchés, se fendant même de deux passes décisives. Chamakh, qui a (enfin) dépassé son total de buts de la saison 2004-2005 (10 buts) s’est aussi distingué par sa prise de balle et sa capacité à garder un ballon dos au but et à l’exploiter: son apport est indéniable -avec ou sans lui, Bordeaux n’est pas la même équipe.   

Côté sochalien, Sverkos à été sevré de ballons. Bons lors des derniers matchs, il n’a pas eut l’occasion de se mettre en valeur. Erding, bien collé par sa sangsue Diawara, n’a pu se mettre en valeur comme il l’aurait souhaité. Boudebouz a également apporté un certain apport par ses passes précises son activité incessante.        

  

Le score ne reflète pas totalement la physionomie de la partie: l’équipe emmené par Dalmat à certes souffert défensivement, mais n’a pas manqué d’un certain allant lors de ses phases offensives. Dommage. Je reste persuadé que cette équipe possède le potentiel pour s’en sortir. Il ne leur manque que la réussite et un brin de chance pour aborder la saison prochaine dans l’élite. Bordeaux, de son côté, revient à égalité de points avec Marseille, ne souffrant seulement que d’une différence de buts légèrement moindre (+26 contre +27 pour le club de Gerets).  

    75405_TOULOUSE_GIGNAC_151108 dans Ligue 1

      Paris a loupé le coche contre Rennes, qui s’impose 1-0 sur un but de …. Sakho, contre son camp, sur une frappe totalement ratée de Leroy. Mais être à un point de Lyon, cela se rattrape vite … RDV la prochaine journée. Lorient a surclassé Lille, avec notamment un but d’Abriel à la conclusion d’une action splendide. En bas de tableau, la lutte est incroyable. Le Havre quasi-relégué, quatre équipes tentent de ne pas finir à la 18è ou 19ème place: Caen, Nantes, l’Asse et Sochaux. Le Mans, Nancy et Valenciennes semblent sauvés, atteignant 38 pts pour le premier cité et 40 pour les deux suivants.  Gignac, meilleur buteur, qui dépasse le Benzema de la saison passée (21 buts contre 20) a permit à Toulouse de prendre un point au Vélodrome. Cela ralentit la course de l’OM, mais qu’importe: la fin du championant n’en sera que plus passionante. La rencontre fut marquée par le public scandant le nom de l’entraîneur belge, le suppliant de rester un peu plus; mais également le but contre son camp de Mauro Cetto, qui dévia légèrement la frappe de Niang. Un Carasso tout bonnement énorme, repoussant par de nombreuses fois les tentatives marseillaises devant son ancien public qui l’applaudit à son entrée sur le stade. La saison ressemble fortement à celle de 1998-1999, où Bordelais et Marseillais s’affrontèrent dans une lutte sans merci pour la première place. Les Girondins l’avaient alors emporté. Mais chaque saison détient sa vérité ….

   Ligue1-carte

   La fin du championnat s’annonce passionante. Etant tout de même supporter lyonnais, j’espère un miracle (quatre victoires lors des quatres derniers matchs, trois défaites pour les deux premiers ….) : mais bon, je n’y coris plus, Lyon manquant de leaders à l’inverse du passé (Abidal, Coupet, Diarra, Malouda). Cette équipe me paraît détenir un potentiel énorme, mais pas à court terme. Les Ederson, Pjanic, Mounier, Makoun sont plutôt jeunes. Même si Aulas réclame des résultats, laissont à Puel le temps de trouver la bonne alchimie. Certains n’ont également pas tout à fait réussi leur adaptation (Keita, Mensah) ou ne jouent pas à leur poste (Bodmer, Delgado, Ederson, Mensah). L’effectif à également compté un nombre effroyable de blessé sur l’ensemble de la saison . Autre problème: avec 5 numéros 10 potentiels= (meneurs de jeu), l’Ol ne joue pas avec un seul. Ainsi: – Bodmer joue la majorité de son temps en défense centrale alos qu’il a le bagage technique et physique pour épauler Benzema mais il peut jouer aussi en 6 ou 8). – Kallstrom, qui éxcelle à ce poste avec la Suède, n’y joue pas. – Ederson est cantonné à un rôle d’ailier gauche. – Pjanic y a joué en début de saison, lors des matchs amicaux. Souvent blessé, les rares fois où il joue, c’est sur un côté. – Delgado est également cantonné à un rôle d’ailier, alors que c’est un p et demi, comme Anelka, voire un 10.  Sa technique et son explosivité pourrait le conduire sans inconvénient à ce poste.  Dans ce cas, pourquoi faire jouer ces joueurs à une place qui n’est pas la leur ? Je propose cette équipe pour la saison suivante, en estimant que Lyon n’ait recruté personne ( ce qui ne sera évidemment pas le cas, mais bon, puisque je ne veux pas m’aventurer dans des hypothèses …)

            Lyon jouerait en 4-2-3-1 (en supposant que Juni ait pris sa retraite ou soit parti)

Lloris

      Réveillère – Cris – Boumsong – Grosso

    Toulalan – Bodmer

        Govou – Delgado – Mounier

      Benzema

Ainsi, je laisserais la liberté la plus totale à « la Toul », qui râtisserait le terrain comme il sait si bien le faire, et comme il l’a fait de la meilleur des manières en 07/08, quand Puel n’était pas là et Perrin lui laissait libre cours à ses envies. Bodmer pourrait ainsi servir de milieu relayeur, ce que Toulalan n’est pas (encore) adapté à faire. Govou, par son énorme activité, pourrait laisser libre cours à son envie sur tout le couloir. Mounier, par son entente technique avec Benzema, apporterait un apport offensif important malgré son faible bagage physique. Delgado, quant à lui, balayerait le terrain en largeur, selon ses envies: Delgado-Mounier-Benzema, techniquement, boufferaient leurs adversaires. En remplaçants, je miserai selon leur niveau de forme actuel. Ederson pourrait remplacer Delgado (ci-dessous, face à Alvès), Keita, s’il est en forme, pourrait postuler à une place sur le banc. Pjanic, je le garderai pour les matchs contre des équipes plus petites, tel Sochaux, VA, Caen, … Makoun devra être en forme s’il voudra postuler à une place de titulaire. Son déchet techinque devra s’améliorer très rapidement (souvenez-vous de sa « passe » à Marquez, qui lança Henry au Nou Camp, pour le 1-0). Fabio Santos, si il maîtrise ses émotions, alternera avec Jérémy Toulalan ou Bodmer lors des matchs à grosse intensité physique. Ce brésilien possède un gros bagage, lui permettant de rivaliser avec les poids lourds de la L1.                                                                         

   

  

            

  barcelone-lyon-cesar-delgado-daniel-alves_diaporama

                  

.
 
1...910111213

Navigation


bodybulding |
Musique-en-folie ! |
velopassion11 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GESTION INFORMATIQUE DRESSA...
| les 13 ans DH de l'OM 2008/09
| RANCH DU CHAILLER